Fermeture de la station de mesures à Armentières

Beffroi d'Armentières ©Samuel Dhote Beffroi d'Armentières ©Samuel Dhote
02/01/2017 à 15:26

Depuis le 20 décembre, la station de mesures de la qualité de l’air située à Armentières est définitivement arrêtée, conformément au nouveau déploiement du dispositif de surveillance.

Installée en janvier 2004, cette station urbaine, située rue de Lattre de Tassigny, complétait la surveillance de la qualité de l’air de l’agglomération lilloise. Ce site mesurait le dioxyde de soufre, les oxydes d’azote, l’ozone, les particules PM10 et le monoxyde de carbone.

L’arrêt de la station s’inscrit dans la nouvelle stratégie de surveillance de la qualité de l’air à l’échelle des Hauts-de-France, en lien avec la fusion d’Atmo Picardie et atmo Nord – Pas-de-Calais. Les résultats de la station d’Armentières étant conformes aux normes et compte tenu de la diminution des obligations réglementaires européennes, la station d’Armentières a été arrêtée le 20 décembre. L’agglomération lilloise continue pour autant à être sous surveillance grâce aux autres stations. En effet, la Métropole Européenne de Lille est dotée de 7 sites de mesures à Halluin, Tourcoing, Roubaix, Marcq-en-Barœul, Wattignies et Lille (3 sites) mesurant la pollution en milieu urbain, périurbain et en proximité automobile. Les résultats des sites de mesures sont consultables en permanence sur notre site à la page « Accès aux mesures ».


L’indice de la qualité de l’air d’Armentières, calculé à partir des données de cette station, ne sera plus disponible mais vous pourrez vous reporter sur l’indice de l’agglomération lilloise, calculé tous les jours et servant aux cartes de prévision de la qualité de l’air sur l’agglomération.

Bilan territorial de la qualité de l’air de la Métropole Européenne de Lille – 2015