Nouvelles mesures de la qualité de l'air à Arras

Station de mesures de la qualité de l'air installée à Arras (62) Station de mesures de la qualité de l'air installée à Arras (62)
06/04/2017 à 09:00

Dans le cadre de son Programme de Surveillance de la Qualité de l’Air, Atmo Hauts-de-France effectue une nouvelle étude sur la commune d’Arras pour surveiller les polluants issus notamment du trafic routier.


Depuis septembre 2008, Atmo surveille la qualité de l’air ambiant sur l’agglomération d’Arras grâce à une station fixe située rue René Cassin à Saint-Laurent-Blangy. Elle y mesure les concentrations de quatre polluants en milieu périurbain : les particules en suspension PM10, le monoxyde d’azote, le dioxyde d’azote et l’ozone. Cette surveillance permet de suivre la pollution dite « de fond ». Dans le cadre de son Programme Régional de Surveillance de la Qualité de l’Air, l’Observatoire de l’Air complète cette surveillance de la qualité de l’air par une étude en proximité d’axes routiers, afin d’étudier la nécessité d’y installer une surveillance fixe.

Deux phases de mesures sur un site test

Pour cette étude, Atmo Hauts-de-France installe une station de mesures mobile à Arras  dans l’enceinte du château d’eau avenue Winston Churchill. Sur ce site, deux phases de mesures sont prévues : une première phase printanière de 6 semaines du 13 mars au 23 avril et une seconde phase automnale, de 4  semaines, en septembre-octobre. Les polluants surveillés sont les particules en suspension PM10 et PM2.5, le monoxyde d’azote, le dioxyde d’azote et le monoxyde de carbone.

A l’issue de ces deux phases de mesures, les données seront analysées par nos équipes pour vérifier si ce site répond aux exigences réglementaires pour y installer une station de mesures fixe. L’ensemble des résultats fera l’objet d’un rapport d’étude détaillé, dont la parution est prévue durant le premier semestre 2018. Il sera disponible en ligne sur notre site (rubrique Publications).

Télécharger le communiqué