Epand’Air, une agriculture au service d’un air meilleur

22/01/2018 à 17:59
Atmo Hauts-de-France s’associe à la Chambre d’Agriculture du Nord et du Pas-de-Calais et à l’Institut du végétal Arvalis pour identifier les pratiques agricoles les plus favorables à une meilleure qualité de l’air, notamment lors des épandages.

Plus de 8 milles tonnes d’ammoniac sont rejetées chaque année dans l’atmosphère en Hauts-de-France selon l’Ineris (données 2012), provenant essentiellement des quantités d’azote épandues. Dans le cadre de ce projet, appelé Epand’Air, financé sur 2 ans par l’Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME), les quantités d’ammoniac seront mesurées sur une parcelle agricole, dès 2018, en comparant différentes techniques d’épandage innovantes ou adaptées.

En parallèle, un panel d'agriculteurs et d'étudiants en lycées agricoles, accompagnés par une sociologue, réfléchira à la possibilité d'adapter certaines pratiques en fonction de leur impact attendu sur l'air. Ils échangeront sur leur perception de la qualité de l'air et les résultats des essais conduits.  Ils contribueront également à concevoir des supports d’information et de sensibilisation pour l’ensemble des professionnels des Hauts-de-France. Le Groupement d’Intérêt Economique et Environnemental (GIEE) Réduction d’Intrants du Ternois est également partenaire du projet.

CA PdC     ADEME   Arvalis