Episode de pollution de février dans la région : que s’est-il passé ?

Episode de pollution de février dans la région : que s’est-il passé ? Episode de pollution de février dans la région : que s’est-il passé ?
22/03/2018 à 18:44
La région Hauts-de-France a connu un épisode de pollution de l’air par les particules en suspension du 21 au 22 février qui a concerné toute la moitié nord de l’Europe. Atmo revient sur cet épisode de pollution.


En février, les Hauts-de-France ont connu un épisode de pollution en niveau d’information sur la région le 21, puis le 22 en niveau d’alerte sur persistance uniquement sur la Somme et l’Oise.

Cet épisode a concerné toute la moitié nord de l’Europe. En France, il a d’abord été observé de la Normandie à la Champagne en passant par l’Ile-de-France et les Hauts-de-France, avant de s’étendre également aux régions Grand-Est, Pays-de-la-Loire, Centre-Val-de-Loire et Nouvelle-Aquitaine (rapport du Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l’Air)

Zoom sur les Hauts-de-France

L’épisode de mi-février s’explique par le passage d’une masse d’air en provenance de l’est de l’Europe, chargée en particules fines s’ajoutant à notre production locale.


Episode21220218

 

 

QA fevrier France


Bons gestes en cas de pics de pollution

Particules et nitrates d’ammonium

Dans la région, les concentrations en particules PM10 (inférieures à 10 micromètres) ont augmenté à partir du 20 février en soirée, déclenchant le 21 un épisode de pollution en niveau d’information et recommandation (1er niveau/2). Cet épisode a touché toute la région. Le lendemain le niveau d’alerte sur persistance a été atteint sur la Somme et l’Oise uniquement.

Qu’est-ce qu’un épisode de pollution ? 

Les particules PM10 étaient majoritairement constituées de particules plus fines (inférieures à 2.5 micromètres). Ces particules pénètrent plus profondément dans l’appareil respiratoire. Durant l’épisode, les mesures dans les régions voisines des Hauts-de-France (Ardennes et Ile-de-France) ont montré un pic en nitrates d’ammonium important. Ce composé semi-volatil est issu de la combinaison entre l’ammoniac (venant majoritairement des activités agricoles) et les produits d’oxydation des oxydes d’azote (issus principalement du transport routier). Les conditions météorologiques (masse d’air venant du Nord Est) ont favorisé l’import de concentrations élevées de polluants pendant cet épisode.

Schéma : D'où vient le nitrate d'ammonium ?

schema nitrate ammonium