Les métiers d’Atmo : Prévisionniste

Les métiers d’Atmo : Prévisionniste Les métiers d’Atmo : Prévisionniste
23/03/2018 à 10:56
Prévoir la qualité de l’air du jour même et du lendemain et anticiper les pics de pollution de l’air, c’est l’une des missions de Yannick, l’un des prévisionnistes et techniciens d'Atmo Hauts-de-France. Mais comment ça se passe au quotidien ?

Yannick Mikolajczak, prévisionniste

previsionniste portrait a"La fonction de prévisionniste est exercée par plusieurs salariés de différents services, comme le service technique dans lequel je travaille. Chaque semaine, deux personnes s’occupent de la prévision du jour et du lendemain, une pour l’ex Nord – Pas-de-Calais, une pour l’ex Picardie. Nous sommes d’astreinte de 08h30 à 17h30, week-end compris.

Chaque jour, avant 09h30, un technicien vérifie la conformité des données des stations de mesures de la qualité de l’air. C’est après cette étape de validation que je peux commencer à prévoir les risques d'épisode de pollution, à partir :

- des mesures de polluants en temps réel de nos 52 sites de mesures, ces données me permettent de connaître l’évolution des concentrations de polluants au cours des derniers jours,

- des cartes de répartition de polluant (cartes de prévision) sur toute la région, elles me permettent d’évaluer si les concentrations risquent de dépasser les seuils réglementaires.

 

Je compare ensuite ces résultats avec les prévisions météo (les trajectoires des vents, le niveau d’ensoleillement, l’arrivée de pluies, etc.) et j’en fais une synthèse. Après un échange entre prévisionnistes, nous évaluons si les concentrations de polluants dans l’air respectent ou risquent de ne pas respecter les valeurs réglementaires pour le jour même ou le lendemain.

Chaque jour, avant 12h, nous faisons un point de situation aux autorités, qu’il y ait un épisode de pollution prévu ou non. En cas de prévision d'épisode de pollution, nous informons aussi les médias. Notre assistante se charge d’envoyer les sms et les e-mails d'alerte aux abonnés de notre site. Notre rôle est d’informer et d'alerter. En cas de niveau d’alerte, les préfets peuvent prendre des mesures pour réduire la pollution.

Un épisode de pollution peut être déclenché sur un ou plusieurs départements de la région, selon des critères spécifiques (nombre de km² concernés,  pourcentage de population pouvant être exposée). Quatre polluants sont concernés par le dispositif d’information et d’alerte : les particules inférieures à 10 micromètres, l’ozone, le dioxyde de soufre et le dioxyde d’azote.

En tant que prévisionniste, j’estime également chaque jour les indices de la qualité de l’air pour le jour et le lendemain par le même procédé que pour la prévision des épisodes de pollution."

Fiche – Informer et alerter en cas d’épisode de pollution atmosphérique