La Communauté de Communes des Hauts de Flandre (Nord) rejoint les membres d’Atmo Hauts-de-France

Paysage Nord  © Laurent Guesquiere Nord Tourisme Paysage Nord © Laurent Guesquiere Nord Tourisme
29/01/2019 à 19:30

La Communauté de Communes des Hauts de Flandre (CCHF) soutient désormais la surveillance de la qualité de l’air en région et s’engage dans de nouveaux projets en faveur d’un air meilleur sur son territoire, avec Atmo Hauts-de-France.

Le 23 janvier, son Président, André Figoureux, a signé la convention d’adhésion à Atmo Hauts-de-France, l’observatoire régional de la qualité de l’air ; l’occasion également de faire un point sur les actions en cours et à venir.

 

President cchf

Le Président de la CCHF, André Figoureux et le President d'Atmo HdF, Jacques Patris aux Assises de l'Energie à Dunkerque, le 23 janvier, pour la signature du partenariat © Atmo Hauts-de-France

Accueil d’un point de surveillance des pesticides

Une campagne de mesure des résidus de pesticides dans l’air a été lancée en juin dernier au niveau national par l’Anses, l’Ineris, en tant que membre du Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l’Air (LCSQA), et le réseau des observatoires de l’air (AASQA), fédéré par ATMO France. Cette première campagne nationale vise à améliorer les connaissances sur les pesticides présents dans l’air ambiant et ainsi mieux connaître l’exposition de la population sur le territoire national. La Communauté de Communes des Hauts de Flandre accueille un point de surveillance dans l’une de ses communes.

Cette étude se décline sur quatre sites dans la région. Chacun de ces points de mesures a été sélectionné pour représenter différents types de cultures :

  • le site urbain de Lille-Fives (59) représente le maraîchage, ce site mesure les pesticides dans l’air depuis 2003.
  • le site urbain de Saint-Quentin Stade (02) représente les grandes cultures et le suivi spécifique du glyphosate 
  • le site rural de Thézy-Glimont (80) représente les grandes cultures.
  • le site rural de West-Cappel (59) représente également les grandes cultures, ce site de mesures est situé sur le territoire de la CCHF.

 

West Cappel 59 pesticides

Installation de l'appareil de mesures des pesticides à West-Cappel © Atmo Hauts-de-France

Atmo Hauts-de-France a installé le matériel mi-juin 2018. Les prélèvements seront récupérés régulièrement pendant un an, pour être analysés par le laboratoire retenu pour la campagne nationale.
Sur le terrain, les observatoires de l’air réalisent les prélèvements et apportent leur expertise territoriale pour mettre en œuvre la campagne au niveau local. L’Ineris, dans le cadre de ses travaux pour le LCSQA coordonne l’ensemble de la campagne, dont l’appui technique nécessaire aux mesures, le pilotage de l’analyse des échantillons et l’exploitation des données avec l’appui des différents partenaires. L’Anses, quant à elle, apporte son soutien scientifique et prend en charge le financement de cette campagne.

Surveillance de l’air dans les lieux d’accueil de la petite enfance : programme « Aère toÎ »

La Communauté de Communes des Hauts de Flandre participe au programme « Aère toÎ » proposé par Atmo Hauts-de-France aux collectivités.

Dans les écoles et autres lieux d’accueil, les enfants peuvent être exposés à plusieurs polluants émis notamment par le mobilier, les produits d’entretien, les fournitures scolaires, etc. Selon le code de l’environnement (articles L. 221-8 et R. 221-30 et suivants), un dispositif réglementaire d’évaluation de la qualité de l’air intérieur doit être mis en place dans les Établissements Recevant du Public (ERP), notamment tous les lieux d’accueil collectif d’enfants de moins de 6 ans.
Pour répondre à cette obligation réglementaire, la Communauté de Communes des Hauts de Flandre (CCHF) a rejoint le programme « Aère toÎ » proposé par Atmo Hauts-de-France pour permettre aux communes de son territoire d’évaluer et suivre les moyens d’aération dans leurs bâtiments et mettre en place un plan d’action pour améliorer la qualité de l’air à l’intérieur de ces établissements.

logo Aere Toi a© Atmo Hauts-de-France

Prendre en compte la qualité de l’air dans le Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET)

La Communauté de Communes des Hauts de Flandre s’engage dans un nouveau Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET). Les données "Air"mis à disposition par Atmo Hauts-de-France lui permettront de réaliser un diagnostic complet sur son territoire. S’agissant d’une démarche transversale, le PCAET s’applique sur toutes les activités du territoire et concerne donc l’ensemble des acteurs du territoire.

Dans ce cadre, la CCHF a organisé de mars à juin 2018 une phase de concertation sur ces thèmes : qualité de l’air et adaptation, aménagement du territoire, modes de production et consommation et Énergie. Ces ateliers ont permis de construire la stratégie et le plan d’actions du Plan Climat, validé le 20 novembre dernier par un comité de pilotage. Bien que le dépôt du projet de Plan Climat soit prévu pour fin 2019, la CCHF commence d’ores et déjà à mettre en œuvre des actions et souhaite particulièrement se focaliser sur les thématiques de l’agriculture et de l’alimentation en 2019.

carte cchf wikipedia CCHF logo

© Wikipédia

 

Nos adhérents

Communiqué de presse