Allergies aux pollens : les bouleaux se réveillent

Des bouleaux et leurs fleurs (à droite) Des bouleaux et leurs fleurs (à droite)
Facebook Twitter Share
14/04/2020 à 10:37

Les conditions météorologiques de ces derniers jours ont été très favorables à la pollinisation des bouleaux, particulièrement allergisants. Les analystes d’Atmo Hauts-de-France ont observé l’arrivée massive des premiers grains.

Les bouleaux

Les bouleaux appartiennent à la famille des bétulacées, qui regroupe cinq genres bien connus : le bouleau, l’aulne, le noisetier, le charme
et le charme-houblon.
Ces espèces sont anémophiles : leurs grains de pollens sont très petits et légers et ils sont dispersés par le vent sur des dizaines,
voire des centaines de kilomètres.

bouleau_fleurs

Fleurs de bouleaux

L’allergie aux pollens de bouleaux

Les symptômes vont de la rhinite (inflammation du nez) avec éternuements, congestion nasale, écoulements et picotements du nez.

Au niveau des yeux, les pollens provoquent de la conjonctivite (picotement, larmoiement et gonflement).

Les personnes allergiques doivent poursuivre leur traitement. En cas de gêne respiratoire, et au vu de la situation actuelle, il est conseillé de consulter votre médecin.

Les bons gestes en cas d’allergie

  • Prendre une douche et changer de vêtements après les sorties.
  • Fermer les fenêtres à la maison.
  • Aérer et sortir de la maison plutôt en début et fin de journée pour éviter les pics de pollinisation.
  • Se promener hors des zones à risques (champs, forêts) par temps sec, ensoleillé et venteux.
  • Sécher le linge plutôt à l’intérieur.
  • Reporter la tonte de pelouse.

Retrouvez, chaque semaine, les informations pollens sur la page d'accueil de notre site Internet, et son bulletin hebdomadaire. 

Abonnez-vous au alertes pollens pour recevoir le bulletin pollinique.

Profiter du confinement pour observer les pollens

Atmo Hauts-de-France a créé le réseau des Sentinelles Pollin’air (plus de 180 membres), qui permet d’observer, recenser et d’informer sur les pollens, tout au long de la saison pollinique (de février à septembre).

Pour devenir Sentinelle, il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances précises en botanique, Atmo Hauts-de-France propose un accompagnement pour les premières observations, en remettant un guide détaillé.

Plus d'infos 

Pollin'air

 

La protection de vos données est notre priorité. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui nous permettent de vous fournir des données de qualité, nous assurer du bon fonctionnement du site et en mesurer l’audience.
J'ai compris