Qalipso - air intérieur

Qalipso - Etude air intérieur dans le douaisis Qalipso - Etude air intérieur dans le douaisis
Facebook Twitter Share

Lancé en mai 2019, le projet Qalispo était piloté par IMT Nord Europe en partenariat avec Atmo Hauts-de-France, Armines et Douaisis Agglo. Il a été financé par l’ADEME (Agence de la transition écologie) dans le cadre de l’Appel à Projet DIQACC (Octobre 2018) : Données individuelles de la qualité de l’air et changement de comportements.

Objectifs

Le projet QALIPSO veut répondre à la question de l’accompagnement de la donnée individuelle pour améliorer les connaissances de la Qualité de l’air intérieur (QAI) et induire un changement de comportement :

  • en définissant les modalités d’accompagnement nécessaires à un ménage pour la mise à disposition d’une station de mesure de la qualité de l’air intérieur en vue d’identifier et de réduire les sources de pollution de son logement,
  • en étudiant l’apport de la mise à disposition d’un objet numérique pour sensibiliser les populations à la question de la qualité de l’air intérieur.
  • en mettant à l’épreuve un accompagnement personnalisé proposant des actions correctives non coûteuses, induisant un changement de comportement en faveur de l’amélioration de la qualité de l’air intérieur.

Déroulement de l'étude

Sur 137 familles volontaires, 40 foyers ont été sélectionnés pour être équipés de mini stations durant 4 mois. Ils ont ensuite été répartis aléatoirement en 4 groupes correspondants à 4 modalités d’accompagnement différentes :

  • Mise à disposition d’une plaquette d’information ADEME « Un air sain chez soi »
  • Visite dans les logements d’une Conseillère en Environnement Intérieur (diagnostic et conseils)
  • Mise en réseau des participants sur la plateforme collaborative Slack
  • Aucun accompagnement spécifique à l’exception de la mini station

3 séries d’entretiens ont été menés auprès de chacun des foyers volontaires (avant l’installation, au démontage et un an après) afin d’évaluer l’impact de la mise à disposition d’une mini station permettant l’accès à une mesure individualisée et des différents types d’accompagnements testés sur les connaissances, les perceptions et les habitudes de vie des volontaires.

Calendrier 

  • Fin mai - début juin 2019 : lancement de la campagne de recrutement des volontaires 
  • Mi-août 2019 : Fin des candidatures
  • Septembre 2019 : Sélection des logements participants
  • Novembre 2019 à février 2020 : Phase de mesure
  • Décembre 2021 : Restitution des résultats

Les résultats de ce projet ont été présentés le 10 décembre 2021 lors d’une rencontre avec les familles participantes, les élus du territoire et les partenaires du projet.

qalipso tweet imt

L'essentiel à retenir

Ce projet a permis de démontrer la pertinence de l’usage d’une mini station afin de sensibiliser la population aux enjeux de la qualité de l’air intérieur puisqu’elle semble avoir permis :

  • d’améliorer les connaissances des volontaires vis à-vis de la qualité de l’air et de ses enjeux
  • de déconstruire certaines idées reçues
  • d’adopter des changements de comportements pérennes  

Il a contribué à identifier un certain nombre de biais de perceptions pouvant être des freins au changement de comportements liés à :

  • une interprétation erronée de l’indicateur colorimétrique,
  • aux mesures instantanées et non intégrées
  • à un mauvais fonctionnement des capteurs

Enfin, il a permis de mettre en lumière l’importance de « rendre acteur l’occupant » et de l’accompagner en lui apportant un niveau d’informations suffisant pour lui permettre d’identifier les sources de pollutions présentes au sein de son logement et ainsi susciter un changement de comportement efficace afin de préserver l’air intérieur.

La mise à disposition de mini station de manière ponctuelle, en l’accompagnant d’un socle d’information personnalisé est donc préconisée par les partenaires à l’issue de ce projet.

qalipso particulier

Perspectives

Au vu des résultats de cette étude, les partenaires du projet ont identifié plusieurs perspectives à destination des constructeurs de mini stations, des futurs porteurs de projets mais aussi des autorités publiques :

  • Fiabiliser le fonctionnement de ces dispositifs de mesure ;
  • Améliorer la mise à disposition de l’information ;
  • Construire un indicateur pertinent pour rendre compte de l’exposition aux polluants de l’air intérieur ;
  • Encourager le développement du concept de captothèque ;
  • Accompagner l’utilisation des mini-stations d’un socle d’informations personnalisées sur la qualité de l’air en lien avec les attentes, besoins et contraintes des utilisateurs ;
  • Inciter le citoyen à agir en le rendant acteur.

Pour aller plus loin

Dossier de presse Qalipso

La protection de vos données est notre priorité. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui nous permettent de vous fournir des données de qualité, nous assurer du bon fonctionnement du site et en mesurer l’audience.
J'ai compris