Quels sont les effets de la pollution de l'air sur la santé ?

Facebook Twitter Share

L'air, un élément vital

Chacun d’entre nous respire en moyenne 15 000 litres d’air par jour. 

L’air que nous respirons en extérieur et en intérieur (bâtiment, voiture…) contient différents polluants qui peuvent être nocifs pour notre santé. Ces effets peuvent être immédiats ou à long terme. Les effets dépendent de différents facteurs : nature du polluants, taille des particules, durée d’exposition et quantité de pollution.

Certaines personnes seront plus sensibles à la pollution : nourrissons, femmes enceintes, personnes âgées ou asthmatiques. Le mode de vie (ex : tabagisme) et l’état de santé peuvent également influer sur les effets de la pollution.

Les dernières études sur les particules ultrafines montrent que celles-ci pénètrent plus profondément dans les voies respiratoires, jusqu’à la circulation sanguine.

Trois types d'effets de la pollution sur la santé

Les voies respiratoires (bouche, nez, trachée) sont les premières entrées de l'air dans l'organisme. Elles sont les principales cibles des polluants atmosphériques, présents aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des bâtiments.

puce chevronsLes effets subaigus qui apparaissent presque immédiatement lors des pics de pollution

puce chevronsLes effets aigus qui se manifestent, quelques heures ou quelques jours après une exposition d'une durée très courte avec une concentration importante de polluants. Si les concentrations de polluants sont similaires, ce sont les mêmes effets à l’intérieur ou à l’extérieur de locaux.

puce chevronsLes effets chroniques, qui apparaissent sur le long terme (plusieurs années) à la suite d’expositions répétées, parfois même avec des concentrations peu élevées.

Les effets de la pollution de l'air sur la santé se manifestent, le plus souvent, par des irritations des voies respiratoires et le déclenchement plus fréquent de crises d'asthme.

En cas d'expositions prolongées et répétées, les effets de la pollution peuvent évoluer vers une altération de la fonction pulmonaire, des pathologies cardiovasculaires, …

 

Effets de la pollution sur 

santé

  • Les yeux, le nez, la gorge : irritations, difficultés respiratoires, allergies…
  • Les poumons : Les voies respiratoires sont les premières touchées par la pollution de l’air. Les effets peuvent être : irritations, inflammations, réduction des capacités respiratoires, broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), asthme, cancer…
  • Le cœur et le sang : Accident vasculaire cérébral, troubles cardiaques, hypertension, augmentation de la coagulabilité, formation de caillot…
  • Le cerveau : Mal de tête, anxiété, maladies neurodégénératives (ex : Alzheimer)
  • Le système reproducteur : troubles de la fertilité, fausse couche…

En cas de gêne respiratoire (oppression thoracique, douleur à l’inspiration profonde, difficulté à respirer sans avoir fait d’effort physique …) ou cardiaque, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé. Si vous prenez un traitement régulier, prenez conseil auprès de votre médecin.

 

Effets différents selon plusieurs critères

Le type de polluant

Les effets des polluants sur la santé dépendent de leur nature (composition chimique). Selon le type de polluant, les effets sur la santé se manifesteront davantage sur les muqueuses de l’appareil respiratoire, sur le système sanguin ou sur les tissus de l’organisme.

La concentration des polluants dans l'air

Les effets sur la santé dépendent de la quantité (dose) de polluants présents dans l'air. Les concentrations sont, en général, plus importantes dans les locaux où nous passons plus de 80 % de notre temps (logements et espaces professionnels), dans les villes et à proximité des industries.

La durée d'exposition des personnes

Les effets de la pollution sur la santé dépendent également du temps durant lequel un individu sera exposé à une atmosphère polluée.

La sensibilité des personnes

L’importance des effets de la pollution sur une personne exposée dépend de son âge et de son état de santé. Les personnes dites "plus sensibles" (enfants, personnes âgées, personnes atteintes de pathologies cardiorespiratoires) sont particulièrement affectées par la pollution de l'air.

L'activité physique

Pendant une activité physique, la consommation d’air augmente, les effets de la pollution de l’air sur la santé augmentent donc proportionnellement. C’est pour cette raison que dans les cas d’alerte, les activités physiques sont déconseillées aux personnes les plus sensibles.

 

Effets par polluants 

PM

Particules en suspension

Les particules fines toucheront principalement les voies respiratoires. Selon leur taille (granulométrie ou diamètre aérodynamique médian inférieur à 10 µm (PM10) et  à 2,5 µm (PM2.5)), les particules pourront pénétrer plus profondément dans le système pulmonaire.

oxydes azote

Oxydes d'azote (Nox)

Les oxydes d'azote vont surtout irriter les bronches. Ce gaz pourra développer des infections pulmonaires chez certaines personnes sensibles (enfants), et entrainer une augmentation des crises chez les personnes asthmatiques.

dioxyde soufre

Dioxyde de soufre (SO2)

Les muqueuses, la peau, et les voies respiratoires sont principalement touchées par le dioxyde de soufre, qui pourra déclencher toux et gêne respiratoire.

 

ozone

Ozone (O3)

L'ozone peut avoir des effets différents selon les individus ; certaines personnes y seront en effet plus sensibles. Le système pulmonaire est le premier touché, ce gaz pouvant y pénétrer profondément. Les muqueuses, principalement occulaires peuvent également être irritées.

monoxyde carbone

Monoxyde de carbone (CO)

Ce gaz inodore se fixe sur l'hémoglobine, et prive l'organisme d'oxygène, ce qui entraine vertiges et maux de tête. Plus la concentration en CO est importante, plus les effets seront forts, avec nausées et vomissements. Une exposition prolongée au monoxyde de carbone peut même  aller jusqu'au coma et à la mort.

composes_organiques_volatils

Composés organiques volatils (COV)

Très variés, les composés organiques volatils ont également des effets différents selon la nature du polluant. Le système respiratoire sera, en général, le premier touché, passant de la gène olfactive a des effets mutagènes et cancérigènes (benzène). Irritations et problèmes respiratoires peuvent également se déclarer.

Hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP)

Selon leur nature, les HAP peuvent avoir différents effets, allant de nuisances olfactives et d'irritations à des problèmes respiratoires.

Effets de la pollution sur l'environnement

La protection de vos données est notre priorité. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui nous permettent de vous fournir des données de qualité, nous assurer du bon fonctionnement du site et en mesurer l’audience.
J'ai compris