Bilan de la qualité de l'air de janvier 2022 dans la région

Visuel
lac_banner

Publié le 17 février 2022

Contenu
Contenu

Voici le bilan de la qualité de l'air de janvier 2022, avec les concentrations de polluants (particules PM2.5, particules PM10, ozone et dioxyde d’azote) au fil des jours, et leur comparaison avec les années précédentes.

Deux épisodes de pollution aux particules PM10 ont été constatés en janvier.


Concentrations maximales de polluants dans l’air

 

Maximum (µg/m3)

Station / influence

Date - heure

Valeur réglementaire

Particules PM2.5

49.5

Boulogne-sur-Mer
Mesure sous influence trafic

25 janvier

Recommandation de l'OMS : 15 µg/m3 en moyenne journalière

Particules PM10

82.5

Saint-Pol-sur-Mer
Mesure de fond urbain

31 janvier

Valeur limite : 50 µg/m3 en moyenne journalière à ne pas dépasser plus de 35 jours par an

Ozone

91

Arrest
Mesure de fond rural

8 janvier à 21h

Objectif à long terme : 120 µg/m3 en moyenne glissante sur 8 heures

Dioxyde d'azote

110

Roubaix Serres
Mesure sous influence trafic

9 janvier à 20h

Valeur limite : 200 µg/m3 en moyenne horaire à ne pas dépasser plus de 18 heures par an

Dioxyde de soufre

85.4

Saint-Pol-sur-Mer
Mesure de fond urbain

1er décembre à 22h

Valeur limite : 350 µg/m3 en moyenne horaire à ne pas dépasser plus de 24 heures par an

*µg/m: microgramme (1.10-6 g) par mètre cube

**fond : pollution ambiante, qui n’est pas sous l’influence d’une source d’émission particulière

Concentrations moyennes par polluant

Légende des graphiques ci-dessous :

 

echelle_qa_2022

 

  • Max [2016-2021] (Tirets bleu foncé) : Concentrations maximales observées semaine par semaine sur les 6 dernières années
  • Min [2016-2021] (Tirets bleu clair) : Concentrations minimales observées semaine par semaine sur les 6 dernières années
  • Moyenne 2022 (Trait orange) : Moyenne des concentrations semaine par semaine sur l’année 2021
  • Moyenne [2016-2021] (Trait bleu) : Moyenne des concentrations semaine par semaine sur les 6 dernières années

Parmi l’ensemble des stations du réseau Atmo Hauts-de-France, toutes les typologies de stations (en lien avec la densité de population) ont été sélectionnées :

  • Urbaine
  • Périurbaine
  • Rurale
Concernant l’influence, seules les « mesures de fond » représentant l’exposition moyenne de la population ont été sélectionnées dans les graphiques ci-dessous. En effet, les autres stations n’ont pas été prise en compte dans le calcul des moyennes glissantes hebdomadaires à savoir :
  • Sous influence industrielle
  • Sous influence proximité trafic
  • Observation spécifique

Ces dernières reflètent l’exposition maximale de la population d’une source identifiée ou des études spécifiques, et non le niveau moyen de la qualité de l’air.

En savoir plus

Particules PM2.5

qa_012022_pm25
Evolution des concentrations en particules PM2.5 dans les Hauts-de-France en 2022,
comparativement aux 6 dernières années
sites de fond (urbains, périrubains, ruraux)
Evolution des concentrations en particules PM2.5 dans les Hauts-de-France en 2022,
comparativement aux 6 dernières années
sites de fond (urbains, périrubains, ruraux)

En début de mois, les concentrations en particules PM2.5 en moyenne hebdomadaire ont été mesurées à 5.9 µg/m3 (moyenne historiquement la plus faible comparée aux 6 dernières années pour la même période) en lien avec des conditions dispersives (vents forts et précipitations notamment). Pour le reste du mois, la baisse des températures et les conditions moins dispersives ont entraîné des hausses ponctuelles des concentrations de particules fines. Les concentrations en particules PM2.5 ont finalement atteint en fin de mois 17.4 µg/m3.

 

Particules PM10

qa_012022_pm10_graph
Evolution des concentrations en particules PM10 dans les Hauts-de-France en 2022,
comparativement aux 6 dernières années
sites de fond (urbains, périrubains, ruraux)

Les concentrations en particules PM10 en moyenne hebdomadaire ont été de 12.5 µg/m3 en début de mois avant de doubler et de rejoindre le niveau moyen des 6 dernières années pour le reste du mois. Deux épisodes de pollution ont d’ailleurs été constatés ce mois-ci (voir détails dans la partie « Episode de pollution de l’air » ci-dessous). Les concentrations en particules PM10 ont, en fin de mois, atteint 24.9 µg/m3 en moyenne hebdomadaire.

Ozone 
qa_012022_o3_graph
Evolution des concentrations en ozone dans les Hauts-de-France en 2022,
comparativement aux 6 dernières années
sites de fond (urbains, périrubains, ruraux)

Les concentrations en ozone enregistrent des variations assez importantes passant de 54.3 µg/m3 à 18 µg/m3 en début de mois, avant de stagner à environ 34 µg/m3. Ces variations s’expliquent par des conditions météorologiques relativement variables durant la période : hausses notamment liées aux vents forts. Ce phénomène peut être constaté jusqu’au début du printemps. L’été, c’est ensuite la hausse des températures et l’ensoleillement qui sont responsables de la formation de l’ozone.

Dioxyde d'azote

qa_012022_no2_graph
Evolution des concentrations dioxyde d'azote dans les Hauts-de-France en 2022,
comparativement aux 6 dernières années
sites de fond (urbains, périrubains, ruraux)

Lors de la 1ère semaine du mois de janvier, la moyenne hebdomadaire en dioxyde d’azote a été à 12.8 µg/m3. Le temps pluvieux de la 1ère décade du mois de janvier a été en partie responsable des concentrations basses (comme vu précédemment pour les particules). Au cours du mois, les concentrations ont doublé puis ont légèrement diminué pour atteindre 19.6 µg/m3et rester dans la moyenne des 6 dernières années

Episodes de pollution de l'air

carte alerte 01 2022
Episodes de pollution en janvier 2022

Un 1er épisode de pollution a été constaté les journées du 14 janvier (Nord) et 15 janvier (Oise et Somme). La baisse des températures enregistrée entre les 13 et 14 janvier a favorisé le recours au chauffage, et notamment au chauffage au bois. Les conditions météorologiques peu dispersives (anticyclone, hauteur de couche limite faible, inversions de températures) se sont traduites par une hausse des concentrations et ont , contribué majoritairement au déclenchement d’un épisode de pollution d’abord dans le Nord (Alerte sur persistance) la journée du 14, puis le 15 dans l’Oise (Alerte sur persistance) et enfin la Somme (Information). L’analyse des données de caractérisation des particules a mis en évidence le rôle important du trafic routier et de la combustion de biomasse dans l’épisode.

Un 2nd épisode de pollution a été constaté la journée du 24 janvier, dans des conditions météorologiques similaires au précédent épisode. Les mesures ont montré que les mêmes sources primaires locales (trafic routier et combustion de biomasse) ont contribué majoritairement (jusqu’à 90% des particules PM10) à cet épisode de pollution. Toutefois, seuls les départements du Nord et du Pas-de-Calais ont été concernés (Information).

Qu'est ce qu'un épisode de pollution ?

Pollens 

Les comptes polliniques ont repris en Hauts-de-France début février.

Chaque vendredi, de février à septembre, retrouvez les indices polliniques pour la semaine à venir, pour préserver votre santé.

  • Suivez les différentes étapes de pollinisation grâce aux obvservations de nos Sentinelles Pollinair !

Découvrir la carte interactive Pollinair

  • Restez informés, en vous abonnant gratuitement à nos bulletins d'informations pollens : 

M'abonner

 

Suivez les observations de pollinisation près de chez vous sur la plateforme Pollin'air.