Mes activités physiques

Visuel
banner_vert
Contenu
Contenu

Peut-on faire du sport même quand la qualité de l’air est mauvaise ? Quel est le meilleur moment pour faire du sport et préserver sa santé ? Puis-je courir le long d’un boulevard fréquenté ?

Lorsqu’on pratique une activité intensive l’air ne passe plus par les filtres naturels des voies nasales ce qui amplifie l’exposition aux polluants atmosphériques ! Il est donc important d’ adapter sa pratique en fonction de l’air ambiant

Quelle que soit la situation, il est en général bénéfique d’exercer une activité physique régulière, qui permet de réduire les risques de maladies cardiovasculaires et de sédentarité. Voici quelques conseils destinés à limiter votre exposition aux polluants atmosphériques et ainsi préserver sa santé.

info_sport_air
Infographie : Sport et qualité de l'air - Comment préserver votre santé ?

Le lieu de pratique

Contenu

Certains environnements peuvent présenter des niveaux de pollution plus importants que d’autres. Voici quelques conseils pour adapter ses sorties et être moins exposé :

  • En ville, évitez, tant que possible, les zones à fort trafic.
  • Privilégiez les zones piétonnes et rues résidentielles peu circulantes, qui limiteront votre exposition aux polluants émis par le trafic automobile.
  • Préférez également les zones « dégagées » : une rue étroite ou avec de hauts bâtiments pourra avoir des concentrations plus importantes en polluants, car ceux-ci auront tendance à s’y accumuler. 
  • Privilégiez les parcs, bois ou jardins. Prenez tout de même vos précautions si vous êtes allergique aux pollens.
  • En milieu rural, veillez à limiter la proximité directe des champs, principalement en période d’épandage.
     

La météo

Contenu

Le temps qu’il fait a un impact sur la qualité de l’air que nous respirons. Par quel temps est-il préférable de sortir pour préserver votre santé ?

Même s’il est forcément plus agréable d’exercer une activité extérieure par grand soleil, l’ensoleillement participe à la formation d’ozone : ce gaz est créé par la réaction physico-chimique des oxydes d’azote avec les rayons ultraviolets du soleil. Or, l’ozone est un gaz irritant, qui peut altérer les capacités respiratoires, notamment des personnes les plus sensibles (enfants, femmes enceintes, personnes âgées, asthmatiques).  

Recommandations :

  • Sortez plutôt aux heures les plus fraiches de la journée : tôt le matin ou en soirée.
  • Evitez les heures les plus chaudes, où les concentrations en ozone peuvent être plus importantes.
  • Le vent et la pluie favorisent en général la dispersion des polluants : le vent les disperse, tandis que la pluie va plutôt les rabattre au sol. Même si cela parait forcément moins agréable, il est donc préférable d’exercer une activité physique après qu’il ait plu. 
  • Le brouillard « piège » les polluants et ne permet pas leur dispersion efficace ; il vaut donc mieux éviter de pratiquer une activité physique intense en cas de brouillard. 

D’autres facteurs météorologiques ont un impact sur la qualité de l’air : la température, les brises de mers ou encore la pression atmosphérique.
 

En cas d'épisode de pollution

Contenu

Un épisode de pollution est déclenché dès lors que les niveaux moyens d’un ou plusieurs polluants dépassent les seuils établis par le ministère de la transition écologique. 

En cas de pic de pollution, il est en recommandé de diminuer l’intensité de sa pratique physique et de suivre les recommandations émises par la préfecture ou les autorités sanitaires.

En savoir plus sur les épisodes de pollution 

Et en intérieur ?

Contenu

Quelle que soit la situation en extérieur, la pratique du sport est possible en intérieur.

Comme pour tous les lieux clos, il est cependant recommandé de bien ventiler et d’aérer régulièrement la salle dans laquelle vous pratiquez une activité physique.
 

Titre
Pour aller plus loin

Contenus