Mon chauffage

Visuel
Poele_bois_cheminee (Photo : Oleksandr Pidvalnyi_Pixabay)
Contenu
Contenu

En période hivernale, les températures rafraichissent et nous remettons en marche notre chauffage. Quelle que soit l'énergie utilisée, bien se chauffer passe toutefois par des réflexes essentiels pour la qualité de l’air et notre santé. 

Source de nombreuses pollutions, tous les systèmes de chauffage doivent faire l’objet d’une attention particulière : le choix de l’appareil, l’entretien, et l’adoption de bonnes pratiques, surtout si vous vous chauffez au bois.

Quel que soit le mode de chauffage choisi, il est important de chauffer modérément votre intérieur : 19°C suffisent dans les pièces de vie le jour et 17°C la nuit dans les chambres.

L’importance de l’entretien de votre système de chauffage

Contenu

Si votre logement est équipé d’une chaudière qui vous assure le chauffage ou le chauffage de l’eau chaude sanitaire, il est nécessaire de la faire entretenir une fois par an pour éviter les émissions de monoxyde de carbone (CO) et le risque d’intoxications. Ce gaz incolore et inodore se dégage lorsque les appareils sont mal entretenus et/ou fonctionnent dans des espaces peu ventilés. 

Pour le chauffage au bois, un conduit de cheminée mal entretenu entrainera une réduction des performances de votre cheminée ou poêle à bois, et peut dégrader la qualité de l’air intérieur de votre logement : le ramonage des conduits de cheminée est obligatoire et est recommandé 2 fois par an. 

Chiffres
2
Texte
Le ramonage de votre conduit de cheminée est recommandé 2 fois par an
41
Suffixe
%
Texte
des émissions de particules PM2.5 sont issues du chauffage domestique, notamment au bois (33%).
19
Suffixe
°C
Texte
La température recommandée en intérieur.
7
Suffixe
%
Texte
d'économies d'énergie peuvent être réalisés en diminuant la température d'une pièce d'1°C !

Le chauffage au bois, principale source de particules en Hauts-de-France

Contenu

Contenu
chauffage_hdf_info
Illustration - Emissions de particules PM2.5 issues du chauffage résidentiel - 2018
Contenu

Le chauffage résidentiel (toutes sources confondues) est responsable de 41% des émissions de particules fines (PM2.5) annuelles en Hauts-de-France. Le mode de chauffage le plus polluant est le chauffage au bois, qui totalise 33% des émissions de particules PM2.5 (Source : Inventaire Atmo HdF M2020_v4) ; ce qui le positionne comme le 1er émetteur de particules devant l’industrie et les transports routiers !

Contenu

Dans un appareil ancien ou une cheminée à foyer ouvert, la combustion est incomplète et émet de nombreux polluants, d’autant plus si le bois utilisé est humide. La liste des polluants est longue :

  • particules PM10 et PM2.5,
  • composés organiques volatils (COV),
  • carbone suie (black carbon),
  • monoxyde de carbone (CO),
  • hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP).

Conseils pour bien vous chauffer au bois

Contenu

Pour un air moins pollué à l’intérieur comme à l’extérieur, il est impératif de suivre quelques recommandations :

  • Pensez à faire ramoner le conduit de cheminée. Le ramonage est obligatoire une à deux fois par an. 
  • Privilégiez un bois sec (taux d’humidité maximal 23%), en petites bûches et de bonne qualité (avec moins d’écorce possible). Fiez-vous aux différents labels : « NF bois de chauffage » ou « France Bois Bûche » et stockez votre bois dans un endroit sec et aéré. 
  • Ne brûlez jamais du bois de récupération (vieux meubles, agglomérés, bois récupérés sur des chantiers…), souvent traité ou peint.
  • Procédez à l’allumage par le haut (technique de l’allumage inversé). Idéal pour réduire les émissions de particules fines et consommer moins de combustible. 
  • Pensez à aérer et à ventiler la pièce pour évacuer l’air vicié. Vérifiez que les entrées et les sorties d’air ne soient pas obstruées.

Des aides pour rénover votre installation

Contenu

Si votre poêle à bois ou votre insert a plus de 15 ans, il est sans doute temps de passer à un appareil de chauffage plus performant (poêle à bois, chaudière à pellets...). Cela ne comporte que des avantages : meilleur rendement, facilité d’utilisation et moins de pollution. Un appareil performant labellisé « Flamme Verte » ou équivalent émet jusqu’à 10 fois moins de particules qu’un vieil appareil ou un foyer ouvert. 

Des aides publiques existent comme Ma Prime Rénov’, ou dans certaines collectivités le Fonds Air en collaboration avec l’ADEME. A titre informatif, la « Prime Air Bois » de la Métropole Européenne de Lille, est de 1 600 € (en fonction des critères d'elligibilité).

Plus d'infos sur la Prime Air Bois

Pour vous guider dans vos projets, plus d'informations sur les aides à la rénovation de votre logement sont également disponibles sur le site France Rénov.

Titre
Ressource documentaire

Contenu
Titre
Guide de l'Ademe - Comment bien se chauffer au bois ?
Visuel
guide_ademe_chauffage_bois

Guide de l'Ademe - Comment bien se chauffer au bois ?

bouton d'actions