Bilan qualité de l'air d'octobre 2022 dans les Hauts-de-France

Visuel
Grand Place d'Arras depuis le beffroi - octobre 2022 (Photo : Sylvain Picavet - Atmo Hauts-de-France)

Publié le 14 novembre 2022

Contenu
Contenu

Voici le bilan de la qualité de l'air d'octobre 2022, avec les concentrations de polluants (particules PM2.5, particules PM10, ozone et dioxyde d’azote) au fil des jours, et leur comparaison avec les années précédentes.

Aucun épisode de pollution n'a été constaté au cours de ce mois.


Concentrations maximales de polluants dans l’air au cours des mois de juillet et août

bilan_qa_1020222_concentrations
Détail des concentrations maximales par polluants dans les Hauts-de-France en octobre 2022

Concentrations moyennes par polluant

echelle_qa_2022

 

  • Max [2016-2021] (Tirets bleu foncé) : Concentrations maximales observées semaine par semaine sur les 6 dernières années
  • Min [2016-2021] (Tirets bleu clair) : Concentrations minimales observées semaine par semaine sur les 6 dernières années
  • Moyenne 2022 (Trait orange) : Moyenne des concentrations semaine par semaine sur l’année 2022
  • Moyenne [2016-2021] (Trait bleu) : Moyenne des concentrations semaine par semaine sur les 6 dernières années

Parmi l’ensemble des stations du réseau Atmo Hauts-de-France, toutes les typologies de stations (en lien avec la densité de population) ont été sélectionnées :

  • Urbaine
  • Périurbaine
  • Rurale
Concernant l’influence, seules les « mesures de fond » représentant l’exposition moyenne de la population ont été sélectionnées dans les graphiques ci-dessous. En effet, les autres stations n’ont pas été prise en compte dans le calcul des moyennes glissantes hebdomadaires à savoir :
  • Sous influence industrielle
  • Sous influence trafic
  • Observation spécifique

Ces dernières reflètent l’exposition maximale de la population d’une source identifiée ou des études spécifiques, et non le niveau moyen de la qualité de l’air.

En savoir plus

Contenu

Particules PM2.5

qa_102022_pm25
Evolution des concentrations de particules PM2.5 dans les Hauts-de-France en 2022 comparativement aux 6 dernières années de mesures de fond

Dans la tendance du mois de septembre, les concentrations de particules PM2.5 du mois d’octobre ont oscillé entre 5 et 8 µg/m3, et se trouvent dans la moyenne basse historique. Bien que les niveaux de particules PM2.5 aient peu évolué entre septembre et octobre, la situation météorologique a pourtant été bien différente ce mois-ci (déficit pluviométrique élevé, températures anormalement douces, etc.). Le temps instable via les épisodes orageux et le recours tardif au chauffage des ménages (1er secteur émetteur de PM2.5 en région selon le dernier inventaire annuel des émissions Atmo Hauts-de-France) sont des pistes pouvant expliquer le maintien des faibles concentrations de particules PM2.5.

Ce polluant n’est pas intégré dans la procédure de déclenchement d’épisode de pollution de l’air.

Particules PM10

qa_102022_pm10
Evolution des concentrations de particules PM10 dans les Hauts-de-France en 2022 comparativement aux 6 dernières années de mesures de fond

Les concentrations de particules PM10 ont été mesurées entre 13 et 18 µg/m3 au mois d’octobre. Les concentrations ont été inférieures à la moyenne historique à l’exception de la fin du mois. Une hausse des concentrations, homogènes sur la région Hauts-de-France pour l’ensemble des stations de mesures, a été notable en fin de mois due à une hausse de la contribution en poussières minérales.

Aucun épisode de pollution de l’air n’a été déclenché pour ce polluant au cours de ce mois.

Ozone

qa_102022_o3
Evolution des concentrations en ozone dans les Hauts-de-France en 2022 comparativement aux 6 dernières années de mesures de fond

Les concentrations en ozone du mois d’octobre ont été comprises entre 36 et 45 µg/m3. Après une baisse progressive tout au long du mois, une nouvelle hausse a été relevée la dernière semaine sur l’ensemble des stations du réseau de mesures. Les températures exceptionnellement douces et l’ensoleillement excédentaire en région ont pu favoriser cette hausse. 
Le temps chaud et ensoleillé, le vent faible et la présence de polluants précurseurs à la formation d’ozone en quantité suffisante (tels que les oxydes d’azote et composés organiques volatils) sont les conditions pour que l’ozone se forme en grande quantité. Ces conditions sont habituellement réunies sur une période allant de fin avril à début septembre en région Hauts-de-France.

Aucun épisode de pollution de l’air n’a été déclenché pour ce polluant au cours de ce mois.

Dioxyde d'azote

qa_102022_no2
Evolution des concentrations en dioxyde d’azote dans les Hauts-de-France en 2022 comparativement aux 6 dernières années de mesures de fond

Au mois d’octobre, les concentrations de dioxyde d’azote ont été très faibles, comprises entre 9 et 12 µg/m3, et proches de la moyenne basse historique. Les niveaux de dioxyde d’azote ont été supérieurs à la moyenne historique seulement à 2 reprises depuis début avril.

Aucun épisode de pollution de l’air n’a été déclenché pour ce polluant au cours de ce mois.

Episodes de pollution de l'air

Aucun épisode de pollution n'a été constaté au mois d'octobre.

Qu'est ce qu'un épisode de pollution ?

Pollens 

La saison pollinique s'est achevée à la mi-septembre et devrait redémarrer en février 2023.

  • Suivez les différentes étapes de pollinisation grâce aux observations de nos Sentinelles Pollinair !

Découvrir la carte interactive Pollinair

  • Restez informés, en vous abonnant gratuitement à nos bulletins d'informations pollens : 

M'abonner

 

Suivez les observations de pollinisation près de chez vous sur la plateforme Pollin'air.