Le Douaisis : des citoyens s’impliquent pour améliorer la qualité de l’air

Visuel
Atelier Arleux - Air rural

Publié le 22 juin 2022

Contenu
Contenu

Dans la continuité du projet Airrural mené sur l’agglomération du Douaisis depuis 2021, 4 ateliers citoyens se sont déroulés sur le territoire entre fin avril et mi-juin 2022. L’objectif : définir, avec les citoyens, un ensemble de solutions concrètes et opérationnelles répondant aux enjeux de leur territoire pour améliorer la qualité de l’air puis les soumettre aux élus du territoire

Air rural, un projet au cœur des problématiques locales

Contenu

Airrural est un projet innovant d’actions d’amélioration de la qualité de l’air en milieu rural de Douaisis Agglo (lauréat de l’Appel à projets Aact-air 2020) avec l’implication des acteurs du territoire. Le projet se découpe en deux phases :

Observation : une campagne de mesures a été menée en 2021 sur le territoire du Douaisis par l’Ecole des mines de Douai (IMT Lille-Douai) et par Atmo Haut-de-France pour mieux connaître et comprendre la pollution atmosphérique de ce territoire rural et ainsi d’évaluer ses spécificités


Implication citoyenne : en avril 2022, en collaboration avec le CPIE de la ville de L’Artois plusieurs ateliers pédagogiques ont été réalisés auprès des élèves des communes de Villers-au-Tertre, Férin, Aubigny-au-Bac et Arleux afin de les familiariser à la thématique de la qualité de l’air.

Un projet avec une forte implication citoyenne

Contenu

C’est dans le cadre de cette 2ème phase « implication citoyenne » que citoyens, acteurs socio-économiques et élus du territoire, ont été conviés à participer à des ateliers pour construire un plan d’actions opérationnel en faveur d’une meilleure qualité de l’air. Les ateliers ont eu lieu sur les communes de Marcq-en-Ostrevent (27 avril), de Bugnicourt (10 mai), de Gœulzin (14 juin), et d’Arleux (16 juin).

2 ateliers de sensibilisation, pour mieux comprendre l’influence de certains polluants, spécifiques à des territoires ruraux et mieux saisir les impacts de la qualité de l’air sur la santé et l’environnement. Les résultats de l’étude de l’IMT Nord Europe ont notamment été présentés lors de ces ateliers ainsi les habitants ont pu mieux appréhender les enjeux de leur territoire.


2 ateliers d’échanges pour travailler plus spécifiquement sur 4 thématiques sélectionnées suite à des propositions faites lors des ateliers menés dans les écoles et lors des 2 premiers ateliers de sensibilisation. Les 4 thèmes suivants ont été sélectionnés : Mobilité, Espaces verts et agriculture, Chauffage, Qualité de l’air à proximité des écoles. Ces deux séances ont permis de projeter les citoyens sur des pistes d’actions globales pour améliorer la qualité de l’air, mais aussi de prioriser ce qui pourrait être mis en place plus spécifiquement sur leur territoire.

Au total, ce sont près d’une quinzaine personnes qui ont participé aux 4 ateliers avec des profils variés (des agriculteurs, des élus, des parents d’élèves, des enseignants, des retraités, des responsables ERP…)

Pourquoi mobilier les citoyens et dans quelles perspectives ?

Contenu

A travers ces ateliers, les douaisiens ont pu prendre conscience de la qualité de l’air qu’ils respirent pour mieux agir en faveur de celle-ci. Ces focus groupes ont aussi permis de favoriser l’engagement, et de rendre les participants acteurs en contribuant au changement des comportements pour l’ensemble des douaisiens.

Après un temps d’instruction des propositions, les élus reviendront vers les citoyens afin d’effectuer un retour sur les avis formulés par les habitants qui ont participé au débat.

Pour mener à bien ces ateliers, Atmo Haut-de-France a bénéficié du soutien financier de Douaisis Agglo, mais aussi de la collaboration de l’IMT Nord Europe